Ajoutez ce site comme page de démarrage

Le premier musée francophone de l’aviation ouvre ses portes

Par: René d'Anjou

Madame Pauline Vachon a procédé à la traditionnelle coupure du ruban en compagnie des invités d'honneur.

L’inauguration officielle du premier musée francophone de l’aviation au Canada s’est tenue en présence de près de 200 invités, à Sainte-Marie sur le site de la Maison Dupuis, au 640, rue Notre-Dame Sud.

C’est dans un nouveau bâtiment que l’on retrace l’histoire des sept premiers pionniers de l’aviation originaires de la Beauce.  Parmi eux, les Fecteau, les Faucher et les Vachon, qui ont permis à l’aviation de prendre son essor. En outre, dans ce bâtiment, aux allures d’un hangar d’aérogare, nous retrouvons des maquettes, des avions, des moteurs, des skis et différents instruments, etc. C’est le seul centre d’interprétation francophone consacré aux pilotes de l’aviation civile au Québec, au Canada et on pourrait dire, en Amérique du Nord.

Il s’agit là d’un travail qui représente 17 ans de longue haleine d’une femme qui a mis des années de persévérance, de ténacité et de pression pour monter petit à petit ce projet qui a d’abord vu le jour dans la Maison Dupuis où quelques objets permettaient aux visiteurs d’en apprendre un peu plus sur les exploits des Fecteau et des frères Vachon qui ont été des pionniers de l’aviation civile au Québec. Il faut dire que déjà, au début de l’an 2000, la présidente du musée, Pauline Vachon était la guide par excellence pour nous faire visiter le deuxième étage de cette maison historique.

Par la suite, au fil des ans, on a fait l’acquisition d’un vieux bâtiment, sur l’emplacement de l’édifice actuel, où l’on a mis en évidence, du mieux que l’on pouvait, avec les moyens du bord, divers objets tels des moteurs d’avion, des maquettes, des artéfacts, bref, des objets se rapportant à l’aviation à ses débuts au Québec que l’on offrait au musée.

M. Gilles Lamontagne, (à l'extrême droite) ancien maire de Québec, ancien lieutenant-gouverneur et aussi aviateur dans la Royal Air Force, qui a été fait prisonnier lors de la dernière guerre

Madame Pauline Vachon était heureuse, son rêve se réalisait et elle ne cessait de rêver et d’espérer que le grand jour arrive.  C’est donc le 9 août 2011 qu’officiellement, son projet c’est concrétisé avec de nombreux invités et, parmi les plus illustres, mentionnons M. Gilles Lamontagne, maintenant âgé de 92 ans,  qui fut maire de Québec durant 12 ans, de 1965 à 1977, ensuite lieutenant-gouverneur de 1984 à 1990. C’est également un aviateur, car, durant la dernière guerre mondiale, son avion a été abattu au dessus des Pays-Bas et il fut fait prisonnier jusqu’en 1945.

 

Un autre pionnier de l’aviation, M. Thomas Fecteau, qui porte fièrement ses 86 ans, était aussi parmi les invités d’honneur.  Il a eu son premier baptême de l’air à 12 ans et il a toujours gravité autour des avions à partir de ce moment pour se retrouver, dans les années 1950, à l’emploi de Québecair à Rimouski pour se retrouver, plus tard, chef-pilote du Service aérien du gouvernement du Québec.

Bien entendu, un autre pilote de la région, Gaston Grondin, de Grondair, de Saint-Frédéric était présent à cette cérémonie.

Cette journée sera mémorable pour la présidente du musée, Pauline Vachon, qui travaille à ce projet depuis plus de 17 ans.

On peut entendre Madame Pauline Vachon nous dresser l’historique de la Société historique de la Nouvelle-Beauce qui est à l’origine de la création de ce musée, en cliquant sur le lien suivant :

 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

La présidente du musée, Madame Pauline Vachon, a rendu hommage à beaucoup de gens, d’abord les pionniers de l’aviation, mais aussi le maire actuel, M. Harold Guay ainsi que son prédécesseur, M. Russel Gilbert qui n’ont pas hésité à mettre la main à la pâte pour faire avancer le dossier.  Aussi, les députés Maxime Bernier et Janvier Grondin ont également apporté leur contribution.

Le député fédéral de Beauce, M. Maxime Bernier, a aussi loué le travail de Madame Vachon.

L’assistance a pu remarquer que le député Janvier Grondin a rendu hommages à la ministre Nathalie Normandeau, ensuite au ministre Laurent Lessard qui avait pris la relève et qui ont donné suite à ce projet grâce aussi au dévouement d’un fonctionnaire du nom de Brousseau, a spécifié le député de Beauce-Nord.

On peut entendre un extrait du discours de M. Janvier Grondin en cliquant sur le lien suivant :

 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 Précisons que les coûts du réaménagement des lieux et de la construction du nouvel édifice s’élèvent à environ 400 000 $

Il y a beaucoup de choses à découvrir en parcourant le musée.

Ancien aviateur, Bruno Poulin de Saint-Georges, se remémore de nombreux souvenirs en admirant ce tableau de bord.

Outre le Musée de l’aviation, soulignons que la Maison Dupuis abrite aussi le Musée du Père Gédéon, des aires de pique-nique, une ancienne cabane à sucre, des jardins exotiques. Les lieux sont ouverts tous les jours, de la mi-juin à la mi-août.  En semaine seulement, de mai à novembre. Sur réservation (15 personnes), le reste de l’année.

On peut obtenir plus d’information en composant le 418 387-7221.

St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo