Ajoutez ce site comme page de démarrage

LES BATEAUX-DRAGONS 2011

Merci Monsieur Chen

Par: Joffre Grondin

Ti-Tune Chen reçoit une oeuvre d'art des mains du coordonnateur de l'événement, Serge Thomassin

Dans le cadre des fêtes de Saint-Georges, les organisateurs de l’édition 2011 de la course de Bateaux-Dragons ont eu l’excellente idée de remercier de façon officielle celui qui fut l’instigateur de l’événement, en 2006. Il s’agit de Ti-Tune Chen, en Beauce depuis 1979, homme de réflexion et d’action, de grande culture, sympathique et discret, quelqu’un qui a de la classe.

Dans les années quatre-vingt, alors que les sites web étaient en enfance, celui de monsieur Chen devenait de plus en plus impressionnant. Propriétaire du dépanneur l’Escale, il innove constamment pour que son commerce se distingue. Après quelques années de 12 heures par jour 7 jours par semaine, il s’implique dans la communauté où il est de plus en plus apprécié.

Et les bateaux dragons dans tout ça

Il faut savoir que monsieur Chen est né sur l’île de Madagascar, à l’est de l’Afrique. C’est un malgache de naissance. Ses parents, par contre, venaient de Chine. Ce sont eux qui lui ont appris la tradition des Bateaux-Dragons, tradition chinoise vieille de 2,500 ans.

En 2009, l’UNESCO a inscrit le festival du Bateau-Dragon sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

C’est donc plus précisément grâce à son père — n’oublions pas de le remercier lui aussi — que monsieur Chen voulait faire revivre ici cette tradition. En avance sur l’UNESCO, il aura l’excellente idée d’introduire ce patrimoine mondial à Saint-Georges en 2006. Au grand plaisir de son père, n’en doutons pas.

Un encadrement sans failles

Les Bateaux-Dragons sont arrivés en Amérique vers 1986 seulement. Fondée en 2003, la compagnie 22dragonsa développé une expertise et se spécialise dans la planification d’événements. C’est à cette compagnie que feront appel les premiers organisateurs en 2006. Ils s’assurent que tout ce qui se passe sur l’eau, de l’embarquement au débarquement, est sécuritaire et efficace ; ils fournissent tout le matériel.

Trois équipes dans la zone de préparation. Le moral, l'équipement, la forme sont au rendez-vous, avec un petit pep-talk de Carole Paquet

Grâce à cette expertise et au dévouement des premiers organisateurs, la première édition des Bateaux-Dragons sera un succès spectaculaire, ainsi que la deuxième. Malheureusement, des problèmes de santé viendront suspendre les activités de monsieur Chen. La flamboyance de l’événement ne sera pas oubliée et la course des bateaux Dragons revient cette année, au grand plaisir de tous, si on se fie à la foule présente, et aux très enthousiastes 440 participants.

Été 2011 : organisation sans failles

C’est la présidente du Comité des fêtes de cette année, Anne-Marie Rodrique qui, avec brio et humour a assuré l’animation d’une journée parfaite en tous points, sous un soleil éclatant.

Le côté nautique était une fois de plus encadré par 22dragons, fournissant tout le matériel et même une photo finish précise au centième de seconde, sans laquelle on n’aurait pu déterminer le gagnant. Appuyé d’une quarantaine d’efficaces bénévoles, le coordonnateur de la course, Serge Thomassin, était tout sourire en appréciant l’efficacité du déroulement. Finalement, tout baignait dans… l’eau.

Participants et gagnants heureux

C’était un samedi de juillet à la température idéale pour tenir une compétition amicale, avec 440 rameurs répartis en 22 équipes, suivis des yeux de milliers de personnes. Combien de milliers ? Dur à évaluer. Des gens des deux côtés de la rivière, des gens sur la passerelle, des gens sur le gazon, des gens dans des tentes, des gens assis, des gens en mouvement. Beaucoup de gens, tous heureux d’être là. C’est le principal.

Les courses étaient, en général, très serrées. Il n'y avait que trois centièmes de seconde entre la première et la deuxième place.

Le grand gagnant pour la troisième année est l’équipe du restaurant Charles en 1 min 4 s et 30 centièmes. Comme le souligne en souriant l’animatrice, l’équipe gagnante comporte une majorité de femmes.

En deuxième position, Ville Saint-Georges avec 1 min 4 s et 33 centièmes.

Troisième position, Canac, 1 min 4 s et 67 centièmes et M&M/Métro Poulin et frères en quatrième, avec 1 min 6 s et 53 centièmes.

Avec une demi-seconde entre les trois premiers, on peut dire que la compétition fut amicale, mais très serrée.

Beauté et élégance : les danseurs

La troupe de danseurs du Montreal Chinese Lion Dance Cluba fourni une prestation haute en couleur et en énergie. À près de 30 degrés, ces danseurs ont démontré un tonus musculaire impressionnant en plus d’une performance très au point, démontrant leur maitrise des pas et des figures et incluant percussions, tambours, pétards et costumes traditionnels chatoyants d’une grande beauté. Les spectateurs étaient charmés.

Monsieur Chen avec la troupe de Chinese Lion Dance Club au grand complet, y compris l'entraineur (arrière à droite), qui était vraiment partout à la fois. Et après cette performance à 30 degrés, ils n'ont même pas l'air d'avoir chaud.

Cette danse, la danse du lion, perpétue une légende chinoise vieille de plus de mille ans, qui décrit comment des villageois avaient trouvé comment se défendre de l’attaque d’un lion, en reproduisant son image pour l’effrayer. Les danseurs de ce club pratiquent deux fois par semaine et donnent des spectacles un peu partout.

Ils étaient un peu comme la cerise sur le sundae. Et dans les mêmes tons de rouge en plus.Espérons que nous le reverrons bientôt.

Suggestion

Quand on veut montrer à quelqu’un qu’il est vraiment des nôtres parce qu’il a apporté quelque chose à la communauté, on donne souvent son nom à quelque chose qui fait partie de notre quotidien, de notre environnement ou de notre façon de vivre. On pense Pont David-Roy, Centre sportif Lacroix-Dutil, fondation du coeur Louis-Georges-Fortin, route Jean-Lesage, Aubert-Gallion…

Pourquoi ne pas donner à cette course le nom de son instigateur ? La course de Bateaux-Dragons Ti-Tune-Chen. Il ne s’agit que d’ajouter un trait d’union. Monsieur Chen aurait une course. Pourquoi pas ?

St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo