Ajoutez ce site comme page de démarrage

Suivez le kiosque

Par: Joffre Grondin

Grande fête au kiosque en 1916. À gauche on devine la pente qui mène vers le nouveau pont de fer nouvellement construit. Gracieuseté Fonds Barriault, Société Historique Sartigan

Les concerts donnés dans un kiosque, ce n’est pas d’hier à Saint-Georges. Cette photo cv prise été 1916 montre la fanfare locale en pleine action. Les prestations avaient lieu dans ce kiosque situé tout en haut de la côte du pont de l’époque, le nouveau pont de fer, inauguré en 1912, qui avait remplacé le pont à péage de David Roy. Ledit David Roy doit rire sur son nuage en voyant son nom sur le pont actuel.

 Intéressante photo d’une autre époque. Était-ce un dimanche, ou une fête, le 24 juin peut-être ; après tout, les Relations des Jésuites mentionnent que la Saint-Jean se fêtait en 1636. On croit apercevoir un drapeau français en haut à droite et un petit Union Jack sur le kiosque. Pas de discrimination. Le canotier semble à la mode.

 Présence de chevaux et absence d’asphalte, c’est 1916. La culture du poteau semble très florissante, on en voit à peu près onze sur la photo.

 Les musiciens jouent en cercle, dos à la foule. Il doit exister une raison ou alors ils sont tous très timides.

 On ne peut manquer la fabuleuse pancarte « Défense de glisser sur les trottoirs, et sur le pont — Amende $5.00 $ ». Ce devait être dur de résister à une si belle côte.

Kiosque au parc Bélair, probablement début des années 60 Gracieuseté Société Historique Sartigan

L’errance de ce kiosque le mènera vers le parc Bélair et plus tard au parc des 7 chutes, où il terminera sereinement sa vie de kiosque, parmi les arbres dont il était issu.

Environ quarante-cinq ans plus tard, à quelques centaines de mètres à peine, on retrouve le kiosque réincarné dans le parc Bélair, l’air fringant avec ses haut-parleurs au vent. La fanfare est encore là. Un étang à poissons qu’on ne voit pas et des bancs çà et là.

Des années de loyaux services plus tard, le parc est presque abandonné. Il y aurait eu du vandalisme. Adieu poissons. Adieu kiosque… jusqu’à la prochaine.

Forêt en ville

De 1916 à 2011, presque un siècle. Le parc s’appelle maintenant Arboretum Saint-Georges, un superbe petit parc. Des sentiers, des arbres, des fleurs, de l’eau et notre ami le kiosque.

 Il s’appelle maintenant le Kiosque du Régiment. À une certaine période, la fanfare de Saint-Georges faisait partie du régiment de la Chaudière, ce qui explique peut-être le nom. Il y a toujours de la musique, quoique les fanfares soient moins à la mode.

Le Kiosque du Régiment

Les mercredis d’été, dès 19:00, on y retrouve différents groupes dans le cadre des Récitals de l’été georgiens. Le mercredi 13 juillet, du vieux rock acoustique avec le groupe Diversion, Gaétan Gaboury, Jean-Pierre Bégin et Rock Trépanier.

 Le lendemain Les Jeudis ados, du chant populaire avec Dina et Jérôme Breton.

 C’est gratuit. Apportez vos chaises pour le confort. Consultez la programmation sur le site de la ville http://www.ville.saint-georges.qc.ca/

PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo