Ajoutez ce site comme page de démarrage

«IL ÉTAIT TEMPS», DIT LE MAIRE FECTEAU ET, «ENFIN» DIT JANVIER GRONDIN

Feu vert pour l’autoroute

L’adoption de la Loi 2 ce mercredi 8 juin 2011 devrait permettre de reprendre les travaux en mettant ainsi fin aux procédures judiciaires des quatre contestataires.

Les Beaucerons pourront sans doute retenir comme historique la date du 8 juin 2011 alors que l’Assemblée nationale aura adopté la Loi 2 qui permet de poursuivre le prolongement de l’autoroute 73 entre Beauceville et Saint-Georges en mettant ainsi fin aux procédures judiciaires des quatre propriétaires qui contestent, depuis plusieurs années le tracé Est.

Les ministres Hamad et Dutil annoncent l’adoption du projet de loi visant le prolongement de l’autoroute Robert-Cliche en Beauce; en effet, le ministre des Transports, M. Sam Hamad, ainsi que le député de Beauce-Sud, et ministre de la Sécurité publique, M. Robert Dutil, se réjouissent de l’adoption par l’Assemblée nationale du projet de loi visant à procéder au prolongement de l’autoroute Robert-Cliche (73) entre Beauceville et Saint-Georges. Ce projet de loi valide ainsi le décret du 11 novembre 2009.

Un rêve qui deviendra une réalité au cours des prochaines années.

 Le ministère des Transports entend procéder maintenant à la préparation des plans d’emprises nécessaires à la construction de ce nouveau tronçon, puis pourra enclencher le processus d’acquisition des terrains touchés », a déclaré le ministre Hamad.

 Les propriétaires pourront faire valoir leurs droits

Le ministre a tenu à rappeler que les propriétaires auront toujours la possibilité de faire valoir leurs droits, et le ministère des Transports s’assurera de prendre en considération l’ensemble des éléments afin d’en arriver à un arrangement juste et équitable.

 

 

L’adoption de ce projet de loi permet au ministère des Transports de respecter les échéanciers prévus pour la construction de la portion comprise entre Beauceville et Notre-Dame-des-Pins. Les travaux entrepris à Saint-Georges se déroulent bien, un deuxième contrat venant tout juste d’être accordé et un troisième étant actuellement en appel d’offres.

 «Le prolongement de l’autoroute Robert-Cliche constitue assurément un aspect capital du développement économique de notre région, puisqu’il permettra notamment de faciliter les déplacements dans le corridor reliant Québec et Saint-Georges, en plus de favoriser les échanges avec les États-Unis. De plus, ce projet est attendu depuis maintes années et fait l’objet d’un consensus parmi les autorités municipales, socioéconomiques et les citoyens de notre région. Nous ne pouvons que nous réjouir de l’adoption de ce projet de loi puisque nous pouvons dès maintenant aller de l’avant avec un projet qui ne saura qu’être bénéfique pour l’ensemble de la région », a renchéri le ministre Dutil.

Rappelons que le projet de prolongement de l’autoroute 73 requiert des investissements totalisant 230 millions de dollars, y compris une contribution de 40 millions du gouvernement fédéral.

 

Pour le maire de Saint-Georges, François Fecteau, il était temps de bouger.

«Il était temps !» de dire les autorités de Saint-Georges

De son côté, la Ville de Saint-Georges, dans un communiqué transmis aux médias, dit accueillir avec satisfaction l’adoption du projet de loi 2 qui assurera le prolongement de l’autoroute 73 jusqu’à Saint-Georges.

 La Ville salue et remercie pour leurs appuis les leaders du milieu, les bénévoles de Solidarité autoroute et tous ceux qui ont défendu les intérêts de notre région dans ce dossier.

« Le gouvernement a fait du bon travail soit de s’assurer que notre ville et notre région soient enfin desservies par un lien routier efficace et sécuritaire.  Après 40 ans, il était temps ! Ce projet aura un impact sur le développement économique de notre ville et de toute la région. 

«Au nom de tous les Georgiens, je remercie messieurs les ministres Robert Dutil et Sam Hamad ainsi que le gouvernement libéral pour leur détermination en plus d’avoir pris la défense des Beaucerons et d’avoir fait primer le bien collectif.  Je salue également le travail du député de Beauce-Nord, M. Janvier Grondin, dans ce cadre. Il reste maintenant à s’assurer du respect des échéanciers du projet » de mentionner le maire, monsieur François Fecteau.

Seule ombre au tableau, le maire s’est dit désolé que des moyens ultimes telle une loi spéciale ait dû être prise pour débloquer une saga judiciaire basée uniquement sur des procédures administratives alors que toutes les études et consultations confirmaient le choix du tracé est comme étant celui de moindre impact.

 

Le député de Beauce-Nord, Janvier Grondin, se réjouit de cette décision.

«Enfin !» de dire le député Janvier Grondin

 Pour sa part, le député de Beauce-Nord et porte-parole de l’Action démocratique du Québec en matière de développement du territoire, M. Janvier Grondin, a été le premier à s’exprimer auprès des médias en déclarant se réjouir de l’adoption finale aujourd’hui du projet de loi 2, qui ouvre enfin la porte au prolongement de l’autoroute 73 en Beauce.

« Le prolongement de la 73 est un projet de longue date et l’adoption du projet de loi 2 est une victoire pour les Beaucerons. Grâce à cette autoroute, les entreprises et les familles de la Beauce verront leur qualité de vie augmenter significativement. L’Action démocratique du Québec est heureuse de ce dénouement final. Personnellement, j’espère que les travaux débuteront rapidement et que nous roulerons sur cette autoroute bientôt », a déclaré le député adéquiste.

Pour le chef de l’Action démocratique du Québec, il ne fait aucun doute que le travail acharné du député de Beauce-Nord a été un facteur majeur dans l’adoption du projet de loi. « Comme dans tout ce qu’il entreprend, Janvier Grondin a mené ce projet d’une main de maître. Dès la présentation du projet de loi, il a travaillé avec ténacité pour son adoption, et il n’a pas compté les heures passées à faire avancer le dossier. Encore une fois, les Beaucerons peuvent être fiers du travail de leur député Janvier Grondin », a affirmé Gérard Deltell.

 

Deux pionniers dans le développement de l'autoroute de la Beauce, l'ancien maire de Saint-Georges, Roger Carette et l'ex-député Fabien Roy; le député-ministre de Beauce-Sud, Robert Dutil leur a rendu hommage.

Le PQ a voté contre la Loi 2

Rappelons que le Parti québécois a voté contre cette loi parce qu’il soutient que l’on n’a pas le droit de retirer à des citoyens le droit de se défendre devant des tribunaux. Cependant, pour l’amphithéâtre de Québec, le PQ voyait les choses différemment.

CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon
SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo