Ajoutez ce site comme page de démarrage

Collecte de la Croix-Rouge

UN 4 À 7 VRAIMENT RÉUSSI

 

Responsables du Financement pour la Croix-Rouge, Division du Québec, Francis Bourdages écoute attentivement sa contrepartie locale, l'énergique Cécile deLongchamp

Beaucoup d’activité au local des pompiers, en cet après-midi de mai, mais n’ayez crainte, il n’y a pas le feu. Cette fois, le local est utilisé comme base pour la campagne annuelle de la Croix-Rouge pour la région Beauce-Sartigan. Sous la supervision de la responsable du financement, madame Cécile deLongchamp, qui semble partout à la fois, on s’affaire à distribuer le matériel aux personnes qui seront aux trois barrages installés à des points névralgiques en ville. Efficacité et célérité. Tout baigne dans l’huile.

Comme en témoignent les documents placés sur une des tables, tout a été soigneusement planifié. De véritables plans de campagne. Chaque barrage est illustré de points rouges et bleus qui indiquent la position des personnes et des cônes de circulation. Près d’une vingtaine de personnes sont affectées au barrage le plus important, les feux de circulation à l’intersection du boulevard et de la route de contournement.

Un camion de pompiers regardera passer le flux des véhicules à chaque barrage, tous clignotants en action.

 

Dernières instructions avant de prendre la route

Pendant une heure, le va-et-vient est constant. Pour ne pas encombrer le local, les gens entrent pour ressortir presque immédiatement avec dossards, pamphlets, petits et gros contenants. La météo a décidé de collaborer, les gens sont souriants et détendus, les véhicules, autos et camions, se remplissent et c’est parti.

Il y a même deux personnes qui feront les trois barrages régulièrement pour faire la cueillette. En effet, l’opération se déroule un peu comme quand on va aux framboises ; chacun utilise un petit contenant, dit le « videux»  qui sera « vidé » dans une grande chaudière quand il est plein. Les deux volontaires ramènent les dons à intervalles réguliers, surtout de la monnaie, pour amorcer la comptabilisation.

Et c’est là que les autres tables entrent en action. Si la majorité des gens entrait et sortait au début, une quinzaine d’autres personnes entraient et prenaient place aux trois autres tables. Ces personnes, surtout féminines, deux hommes seulement, étaient celles qui allaient démêler et « rouler » la monnaie. On pense avec un sourire à l’efficace matriarcat québécois en action.

Tout est en place. Les petits contenants en plastique sont au rendez-vous. Chaque barrage a sa table. Les statistiques sont importantes. Au fur et à mesure, ces personnes vont produire les petits rouleaux et les montants vont se traduire au tableau par des montants de plus en plus impressionnants.

Tous sont de retour avec le matériel. C’est la détente avec café et sandwichs. Dans le bourdonnement ambiant, les abeilles rouleuses continuent patiemment leur travail.

 

Que c'est astucieux ce petit appareil pour classer la monnaie.

À 19 heures 42  on atteint  7, 300 dollars et on frise le 8,000 à 19 heures 53.  Le résultat final tombe le lendemain : 9 479.04 $

Beau travail d’équipe. Mission accomplie, bénévolement en plus. Exception faite de monsieur Bourdages, tous, y compris Madame deLongchamp, sont des bénévoles.

Il faut noter que les argents amassés demeurent dans la région et sont utilisés pour venir en aide aux sinistrés de Beauce-Sartigan au cours de l’année et servent également à tenir les équipes de bénévoles formés pour les interventions.

La Croix-Rouge compte plus de 25,000 bénévoles au Canada et ne reçoit aucune subvention des gouvernements. Pour plus de renseignements, vous pouvez visiter le http://www.croixrouge.ca/

 

SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo