Ajoutez ce site comme page de démarrage

Je vais voter quand même, mais...

Y’A UN PETIT ROND QUI MANQUE SUR LE BULLETIN DE VOTE

Par: Joffre Grondin

 

Le petit rond manquant est enfin là

ÉDITORIAL

On demande à tous les citoyens de voter, de donner leur opinion, d’élire un représentant. Pourtant, pour exprimer un désaccord avec tous les choix, il n’y a aucun endroit sur le bulletin de vote. On admet du bout des lèvres « au moins va annuler ton vote »… qui sera comptabilisé comme « bulletin rejeté ». Les statistiques parleront du pourcentage d’abstention. Très valorisant.

Il est facile de déconsidérer rejetés, abstentions ou annulations. Il y a quelque chose dans le système qui empêche maintenant 40 % de la population de donner son opinion de façon positive et non négative. En Europe, on frise le 60 %. Vous allez dire qu’Haïti n’est pas un exemple, mais c’est 72 % d’abstention aux dernières élections. La tendance est irréfutable et planétaire. Pourquoi ?

C’est gauche ou droite, blanc ou noir, rien d’autre

Ça fait penser à Bush, fils, qui déclarait, « si vous n’êtes pas avec nous, vous êtes avec les terroristes » ; la passe du « si c’est pas blanc, c’est noir ». Les autres couleurs n’existent pas. Autrement dit, en réduisant un problème de cette façon c’est comme dire à quelqu’un : « tu votes pour ceux qui se présentent ou tu ne votes pas et si tu ne votes pas tu n’existes pas et ton opinion non plus ».

Cette approche a longtemps fonctionné en utilisant des phrases ronflantes pour camoufler ce manque de choix réel, phrases avec lesquelles on est bien d’accord, par exemple, « en démocratie il est de votre devoir de citoyen d’exercer votre droit de vote si chèrement acquis »(oui, mais où est l’endroit sur le bulletin pour donner mon opinion, pas pour annuler mon opinion) ;  d’autres affirmations frisent le ridicule, « ceux qui ne votent pas n’ont pas droit de parole » (mais ont quand même le devoir de payer taxes et impôts). Si tu n’es pas dans le système tel qu’il est, tu es contre le système et tu n’as pas un mot à dire.

On entend aussi cette merveille : « Si t’es pas content, t’as juste à entrer en politique ».

Un individu engage un entrepreneur pour lui construire une maison et prend sur le fait cet entrepreneur à lui voler des matériaux. « Si t’es pas content, pourquoi ne pas la bâtir toi-même » ?

Changer un système, c’est un peu comme vider une fosse septique. Quand tu veux la vider, tu ne sautes pas dedans. Tu trouves quelqu’un de compétent pour le faire pour toi, proprement.

Autrement dit, pour changer un système, bâtir une maison, avoir de la viande et des légumes sur la table, posséder une auto, tu n’as pas à tout faire toi-même. Il s’agit de trouver la personne compétente, celle qui a du talent pour ce travail particulier. C’est pourquoi nous vivons en société. Il y a beaucoup de talents disponibles. C’est aussi pourquoi nous élisons des personnes pour nous représenter, proprement.

Ajouter le petit rond svp.

Il est pourtant très facile d’ajouter un cercle « aucun de ces choix ». Il n’y a aucune statistique possible sur les gens qui ne veulent pas être des rejets ou s’abstenir, mais qui veulent clairement démontrer que « rien ne me convient ». Tout est fait pour les ignorer.

Il serait tellement facile d’ajouter un simple choix. Ça ne coûterait littéralement rien d’essayer. Si ça n’a pas été fait — ne me dites pas que personne n’y a pensé avant —, c’est que la situation actuelle profite à « quelqu’un ».

Ça profite à qui ?

Il y a une phrase quelque part qui dit : « si un système tolère quelque chose, c’est qu’elle lui est utile ». Donc, logiquement, le fait que les gens mécontents ne peuvent pas s’exprimer en votant doit faire l’affaire de quelques-uns quelque part. Mais à qui ?

Il y a sûrement une ou des réponses à fournir, mais le sujet sera laissé en suspension pour ce concentrer sur la question de comment trouver pour qui voter… en prenant pour acquis, pour le moment, que malgré le petit rond manquant, « en démocratie il est de notre devoir de citoyen d’exercer notre droit de vote si chèrement acquis par nos ancêtres ». Allons voter… à deux mains sur le crayon s’il le faut.

 

 

SHSartigan
CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
Raymond Vachon

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo