Ajoutez ce site comme page de démarrage

En vieillissant, ça prend du temps !

Une cinquantaine de personnes assistait à cette conférence commanditée par la Pharmacie Jean-Coutu de Saint-Georges, et dont le thème était : «Peut-on vivre une sexualité épanouissante en vieillissant».
Une cinquantaine de personnes assistait à cette conférence commanditée par la Pharmacie Jean-Coutu de Saint-Georges, et dont le thème était : «Peut-on vivre une sexualité épanouissante en vieillissant».

Plus d’une cinquantaine de personnes ont pu assister gratuitement, lundi, le 14 février, jour de la Saint-Valentin,  à la conférence présentée par la sexologue Micheline Vachon. Cette dernière avait été invitée par l’AQDR (Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées). Cette conférence a eu lieu au restaurant Baril Grill de Saint-Georges.

Au tout début de sa conférence, qui se voulait très accessible et surtout présentée d’une manière décontractée, Mme Vachon nous a fait part des difficultés qu’ont certains parents à aborder le sujet de la sexualité avec leurs enfants. Traitant par la suite des dysfonctions sexuelles que peuvent générer la prise de médicaments par les personnes cardiaques ou diabétiques, ou qui doivent utiliser les antidépresseurs, la sexologue a bien déridé l’assistance lorsqu’elle a mentionné que lorsque les maris doivent se résoudre à prendre cette médication, qui pourrait affecter leur libido, il arrive que les épouses se disent «Enfin, il va me ficher la paix»! De plus, il se peut qu’une fois rendues à un certain âge, les femmes ne se trouvent plus assez séduisantes, notamment parce qu’elles ont pris quelques livres.

Notre société n’accepte pas les petites rondeurs, nous a-t-elle dit. Elle rajouta que des émissions du genre Mannequin d’un jour, qui nous présentent une femme de 67 ans qui possède un corps de jeune fille, sont des exceptions sur lesquelles on ne devrait pas se fier. « Tant mieux pour celles qui ont cette chance, mais cela ne reflète pas du tout la réalité. Il faut avant tout se sentir bien dans sa peau et s’accepter ».

Micheline Vachon, sexologue, a sa conférence devant une cinquantaine de personnes réunies au restaurant Baril Grill

L’ancien restaurateur du réputé le Saint-Bruno, M. Bruno Poulin et sa conjointe, Rita, son en compagnie de M. Joffre Grondin.

La présidente de l’AQDR-secteur Beauce,  était heureuse du succès de ce déjeuner-conférence surtout en tenant compte de la température.

Abordant le sujet des MTS (maladies transmises sexuellement), la conférencière nous a parlé d’un homme qui se vantait de « passer trois femmes par soir », s’imaginant qu’il ne pouvait pas attraper de maladies, parce qu’il n’était plus en âge de faire des enfants! Puis elle nous a dit que les femmes éprouvent toujours le besoin de se faire dire qu’elles sont belles. Concernant l’hygiène corporelle, elle nous a rappelé qu’un homme ou une femme ne peut être attiré par un ou une partenaire si la propreté n’est pas là. «Ça fait partie de la séduction», a-t-elle rajouté. Plus tard, elle nous a mentionné que des femmes s’imaginent qu’elles ne pourront plus avoir de jouissance parce qu’elles ont dû se faire enlever l’utérus, ce qui relève de la plus pure imagination. D’autres qui se sont fait enlever un ou même les deux seins, éprouvent beaucoup de difficulté à assumer de nouveau leur sexualité. « On vit dans une société où les seins ont une valeur extraordinaire », a déploré la sexologue. Des jeunes filles âgées d’à peine seize ans se font donner en cadeau des augmentations mammaires. Les hommes ne sont pas en reste puisque certains refuseront de se faire opérer pour la prostate, de peur de ne plus pouvoir avoir une érection.

Il fut également question des problèmes vécus par les couples vivant en institution, qui dans certains cas n’habitent pas dans le même appartement, et qui ont beaucoup de misère à vivre une sexualité. Dans un autre ordre d’idée, Mme Vachon a invité les hommes à partager les tâches ménagères, ce qui permettrait aux épouses de disposer de plus de temps pour répondre aux avances de leur conjoint qui, dès 21 h, serait prêt à faire l’amour. Partager les tâches ne veut pas dire aider.

S’il y a dix tâches à faire, le mari en fait cinq, et la conjointe en fait le même nombre. Quant aux Clubs échangistes, «ça finit toujours en queue de poisson» selon la sexologue. « Que pensera mon chum s’il me voit jouir en compagnie d’un autre homme »? Et les films pornos dans tout çà? « Il ne faut jamais se fier aux films de ce genre, où les hommes sont pourvus de pénis démesurés. A ceux qui se désolent de n’avoir qu’un petit pénis, Micheline Vachon leur donne ce précieux conseil. « Apprenez à travailler avec »! Au sujet des Boutiques érotiques, elles existent pour apporter un supplément, mais pas l’indispensable. Quant aux aphrodisiaques qui sont sensés multiplier les performances sexuelles «ça n’existe tout simplement pas. Un placebo donne le même résultat».

Durant l’heure qu’a duré la conférence, les gens étaient invités à poser leurs questions. Quant à ceux qui éprouvaient une gêne à le faire, il était possible d’écrire cette dernière sur un papier qui était déposé dans un panier. Mme Vachon pigeait au hasard les questions, et pouvait ainsi satisfaire aux demandes des participants. Au cours de sa conférence, j’ai noté quelques phrases prononcées par Mme Vachon, qui m’ont semblé assez significatives, et que je vous livre en terminant: « Apprendre à s’aimer en vieillissant », «Vieillir, ce n’est pas une maladie», «On peut vieillir sans devenir vieux», «La régularité fera en sorte que le désir reviendra». En réponse aux personnes qui redoutent le moment où ils recevront leur premier chèque de pension, Micheline Vachon leur dit ceci: «Lorsque j’ai eu mon premier chèque, je me suis dit: désormais, je serai payée pour être vieille»!

Reportage et photos d’Yvon Thibodeau

CarteVetementsSevigny
PBeauceville
CarteDanaki
St-Côme
SHSartigan

Chercher dans les archives

Chercher par date
Chercher par catégorie
Chercher avec Google

Galerie photo

120x600 ad code [Inner pages]